Sur la route de la découverte

Le dernier article de mon blogue date de mars dernier. Presque trois saisons ont traversé l'année depuis. Des saisons mouvementées pour moi, des saisons d'adaptations, de changements. Rien de moins qu'un déménagement! Native de Terrebonne, je m'étais retirée durant près de dix ans dans la région de l'Estrie et depuis avril, je suis de retour à mes racines. Je vis dans la maison de mon arrière-grand-mère à Mascouche. Maison de 150 ans, remplie de souvenirs et d'histoires, une maison qui a un sens pour moi.

Dernièrement, j'ai fait le point sur cette dernière décennie, sur ce qu'elle m'a apporté. Je vous relate brièvement cette route, son parcours et ses restes, bien encrés en moi.

Après la construction de logements adaptés avec services à Repentigny, Les Amandiers, convaincue que j'avais accompli ce que j'avais à accomplir dans mes combats pour l'intégration des personnes vivant avec un handicap, je suis allée vivre sur une ferme communautaire à Durham-Sud, la Ferme Berthe-Rousseau. Petite ferme ayant des valeurs d'autosuffisance, accueillant gens fragilisés par la vie pour différentes raisons. Quelle richesse humaine que de vivre en communauté avec des gens qui avouent leur fragilité, leur sensibilité et qui cherchent à aller plus loin dans leur vie. Vivre sur une ferme en fauteuil roulant était un défi, rien n'était accessible à mon arrivée. Pourquoi dois-je constamment m'aventurer sur des routes non défrichée? Bref, doucement, j'ai réussi à faciliter l’accès à ma chambre, à la salle de bain, à l'étable et au jardin. Ceux ayant de gros muscles m'ont construit des rampes d'accès, m'ont levée le matin, couchée le soir. Fragile physiquement, entourée de gens fragiles émotivement, ensemble nous avons expérimenté l'entraide, explorer les connances et les forces de chacun pour bâtir un milieu de vie sain, humain, enrichissant et accessible. Comme le monde de l'autosuffisance raisonnable biologique m'était complètement étranger, je n'avais aucun repère. Le monde de la culture potagère, des animaux de ferme, de la transformation était un mystère pour moi, dépassé dans ce domaine, j'excellais dans l'écoute, l'accueil, les encouragements, la communication et l'informatique. Cette ouverture aux autres et à un mode de vie différent m'a fait découvrir la richesse des liens humains et fait comprendre que le monde de consommation n'est pas l'unique façon de vivre.

Après six ans « les roues » dans la terre, de nouveaux défis avec une nouvelle passion m'appelaient, le slam! L'amour de l'écriture, ayant toujours fait partie de ma vie, je venais de découvrir une nouvelle façon de faire vivre mes mots. M'installer à Sherbrooke, plus prêt de la communauté du slam, m'apparaissait important pour vivre à fond cet art oratoire. Vivre à fond! Voilà bien un des objectifs de ma vie. Comme si nous n'avions qu'une vie à vivre ! Toujours en quête de dépassement de soi pour devenir un être humain plus proche de son Être je me suis lancée dans cette aventure et j'y ai découvert la vraie autonomie. Encore une fois loin de ma famille, et vivant de temps en temps avec des colocataires ne pouvant m’aider à mes besoins, je devais rapidement me créer un réseau pour m'aider dans mes besoins quotidiens. À moi seule, je suis devenue une petite PME engageant une douzaine de personnes venant quatre fois par jour avec des horaires à gérer, des remplacements, des entrevues, des feuilles de temps, etc. Quelle belle façon d'occuper ses journées ! J'ai dû me construire un réseau solide, aller vers l'autre et faire confiance. C'est à ce moment-là que j'ai appris à mettre en pratique ce que j'ai découvert lors de mon passage à la Ferme Berthe-Rousseau, l'ouverture sur l'autre et l'accueil. Soif de contact humain et de découverte de l'autre, j'ai ouvert mes portes au monde sans demi-mesure, accueillie des voyageurs (Airbnb et couchsurfing), fais de la place en moi et dans mon salon pour que l'autre puisse s'y sentir bien. Cette ouverture m'a fait grandir, m'a enrichie. Cette ouverture m'a fait rencontrer l'amour!

Aujourd'hui, je reviens à la maison, à mes racines pour partager mes découvertes, mes expériences à travers mes conférences. J'y reviens aussi pour redécouvrir la vie à deux avec ses défis et ses joies. Notre vie nous appartient et nous avons le pouvoir de la créer à notre image.

Le "avant" départ pour l'Estrie, était un monde de dévouement, au service de la communauté et le "pendant" était un monde de dépassement et de découverte de soi, de l'Autre, et de la nature.

Dire OUI à ce qui se présente à soi, ouvrira un monde de possibilités sans mesure !

Sommes-nous prêts à dire oui, à passer à l'action et à emprunter les chemins les moins fréquentés ? Moi je l'ai été et je le suis encore !

 

Pour voir le texte en version vidéo, suivez le lien suivant Vlogue #1

Commentaire(s)

  1. Jacques Noël dit :

    Le clic dans le coin pour ta chaîne fonctionne sur youtube mais pas dans la petite fenêtre de ta page web. En fait, ta petite fenêtre ne nous redirige pas vers ta chaîne, Mais, cela dépend peut-être de mon navigateur Chrome sous win10?

  2. Guylaine Léveillé dit :

    Wow C’est super de voir toutes les belles aventures que tu accepte de vivre. Lâche pas tu es très motivante, j’irai probablement te voir lors de l’une de tes conférences.

    • Merci beaucoup Guylaine, tes commentaires sont très appréciés. Si ma vie et ce que j’en fais peut inspirer les gens à aller plus loin dans leur propre vie, alors tout ce que je vie a un sens. Bonne journée et à bientôt dans une de mes conférences.

  3. Kim BÔ dit :

    Merci de m’avoir fait « employée » dans ta PME. Ce fut un plaisir d’apprendre à te connaître un peu plus. Longue vie à l’amour de la Vie. Au plaisir de recroiser ton chemin 🙂

    • Merci Kim ! La PME n’était, et est encore, que pour la gestion. Pour les contacts avec vous, c’est d’avantage de l’humanité et de l’amour. Merci d’avoir été un petit papillon venant butiner chez moi me rendant libre et autonome dans mon quotidien pour une vie épanouie et lumineuse. Merci d’avoir briller chez moi par nos conversations inspirantes. Au plaisir !

  4. Marilaine Savard dit :

    Magnifique survol de tes dix dernières années qui t’ont fait voyageuses, aventureuse et accueillante! Notre rencontre et nos partages en collocation m’ont beaucoup apporté à un moment de ma vie en grand changement. Avec toi, j’ai assumé et appliqué mon désir du changement vers l’alimentation biologique et tu m’as fait découvrir une façon de vivre et manger tout à faire différente de la mienne. Je suis tellement heureuse de t’avoir vu foncé dans ce grand projet de conférencière qui t’a amené amour et nouveaux défis. Tu toucheras des milliers de gens par tes messages et ton positivisme débordant qui t’ont mener là où tu es maintenant. Je t’aime et je crois en ta capacité d’ouvrir les yeux et le coeur des gens qui croisent ton chemin ! À bientôt ma belle Marie 🙂

    • Merci Marilaine, vivre avec toi était aussi une belle expérience. Toi la super athlète avec plein de médailles et moi si fragile physiquement, nous formions une belle équipe avec chacune nos forces. Merci d’avoir fait faire de l’exercice à mes muscles !

  5. Denis Théberge dit :

    Bonjour Marie-Claude,

    Très heureux de voir que tu continues de t’épanouir et de partager ta générosité avec les gens qui t’entourent.

    Bravo pour ton nouvel amour et bonheur à vous deux!

    Denis

  6. Martin Couture dit :

    Merci Marie pour ce bout de chemin partagé. J’aime ton écriture mais mon plaisir de te lire va évidement bien au delà de l’esthétique littéraire. C’est te grande humanité qui me parle.
    merci beaucoup
    Gros becs
    martin

Répondre à Guylaine Léveillé Annuler la réponse

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *